Samedi 19 juin le spectacle «La mariée était en noir» de l’association F.M.R. Une pièce de théâtre sur le thème de la vengeance écrit en 1940 par William Irish et réadapté par Caroline Ledoux-Le Forestier et Catherine Bussière.

 

Le bruitage, nous plonge instantanément dans une ambiance polar, réalisé en direct, sert l’histoire tout en la réinventant, grâce à l’utilisation d’objets du quotidien détournés de leur fonction première. 

La Mariée était en noir (The bride wore black), raconte l’histoire d’une veuve qui perpètre des crimes afin de punir les auteurs du meurtre de son mari. Ne doutant jamais, déterminée, pendant deux années elle poursuit le but qu’elle s’est fixé, sans que l’on puisse l’appréhender.

 

L’inspecteur Wanger, chargé de l’enquête, tout d’abord impuissant, finira par remettre les pièces du puzzle en place, avant le dénouement final (et fatal forcément). Le roman d’Irish se divise en cinq parties construites de manière identique, à savoir trois chapitres qui reprennent le point de vue de la femme, de la victime et de l’inspecteur Wanger. 

 

Dans le cadre de notre adaptation, la plus fidèle possible, il nous semblait essentiel de conserver cette structure qui met à la fois en avant la dimension psychologique des personnages tout en plongeant le spectateur dans d’attente impatiente propre à la tension dramatique du thriller.

© FEO2021Créé avec Wix.com